Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Article

Capital Gestion évoque les perspectives des Banques d’Affaires

Capital Gestion Group vient de franchir un palier dans l’exercice des métiers de la Banque d’Affaires, avec le conseil de Label Vie dans sa levée obligataire de 1,5 Mrds DH et l’officialisation de l’acquisition d’Eurobourse. Aussi, Youssef Jaidi, le PDG de Capital Gestion Group a livré dans une interview accordée à la Vie Eco, sa vision des perspectives des métiers de la Banque d’Affaires, au Maroc.

Tout d’abord, il a indiqué que l’indépendance offre plus d’avantages qu’elle ne génère d’inconvénients. En  effet, selon Jaidi, contrairement aux filiales d’établissements financiers, les indépendants n’ont pas tendance à ne travailler que presque exclusivement avec les entités du groupe. Toutefois, l’inconvénient réside dans la difficulté de toucher la clientèle des personnes physiques sans passer par un réseau bancaire. En particulier, le banquier peut proposer autant les produits bancaires classiques que les OPCVM.

Par ailleurs, dans sa réponse à la Vie Eco, le PDG de Capital Gestion a affirmé que le nombre d’intermédiaires en bourse est élevé par rapport aux volumes échangés. Ceci est d’autant plus vrai que les 4 premiers courtiers contrôlent les deux tiers du marché. Toutefois, ce problème pourrait être résolu à moyen terme avec la limitation des nouveaux agréments. Aussi, certains groupes financiers comme le CIH, Barid Bank ou CAM, devraient finir par racheter les sociétés de bourse, indépendantes.

Quant à la gestion d’actifs, Jaidi est optimiste pour les perspectives. En effet, les investisseurs devaient réinvestir les plus-values obligataires dans les OPCVM actions. De même, au niveau des produits, ce segment  devrait s’enrichir par les OPCI (immobilier), les produits islamiques et les produits dérivés. De tels nouveaux produits devaient attirer de nouveaux segments de clients. Par ailleurs, au niveau de l’organisation des sociétés de gestion existantes, la concurrence impliquera davantage de certification ou de rating. Au passage, Youssef Jaidi égratigne l’ensemble de la profession qui se concentre sur les 30 institutionnels et ne réussit pas à vaincre la méfiance des personnes physiques.

En conclusion, le rachat d’Upline Group par la BCP et la transformation de CFG Group en banque, ont ouvert la voie à l’émergence de nouvelles Banques d’Affaires indépendantes qui vont progressivement chercher à atteindre une taille critique dans leurs métiers de base (conseil, intermédiation boursière et gestion d’actifs). Aussi, une nouvelle forme de concurrence pourrait provenir des nouveaux groupes financiers publics ou semi-publics.

 

Last News

Widget Résumé technique fourni par Investing.com France.

Subscribe To Our Mailing List

TOP Hausses & Baisses

Updated: 2018-02-20
 

M2M GROUP

5.33%

22.73%

ATLANTA

5.26%

25.00%

AUTOHALL

2.79%

8.61%

ZELLIDJA

2.76%

8.04%

BMCI

2.04%

17.65%

MAROC LEASING

-5.65%

0.00%

COSUMAR

-4.49%

-2.71%

CTM

-3.56%

7.23%

INVOLYS

-3.40%

-11.87%

STROC Industrie

-2.84%

-1.69%

SONDAGE

Êtes vous favorable au lancement d'un emprunt national ?