f
Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/mzconsei/public_html/flm.ma/emissions.php:1) in /home/mzconsei/public_html/flm.ma/emissions.php on line 40

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/mzconsei/public_html/flm.ma/emissions.php:1) in /home/mzconsei/public_html/flm.ma/emissions.php on line 40
Nouvelles Emissions

LEGATUS

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Nouvelles Emissions

BMCE BOA vient de relancer son programme d’émission d’emprunt obligataire perpétuel. Cette fois, le montant est de 1 Mrd DH avec une souscription du 19 au 21 juin ainsi qu’une prime de risque plutôt généreuse.

Ainsi, pour cette émission qui va porter le total de la dette perpétuelle à 4,2 Mrd DH, BMCE BOA a la possibilité d’effectuer un remboursement anticipé à partir de la 5ème année, sous réserve d’un préavis minimum de cinq ans et après accord de Bank Al Maghrib. 

Pour la partie à taux révisable chaque 10 ans, la prime risque est comprise entre 325 pbs et 375 pbs. Quant à la partie révisable annuellement, la première année le taux sera déterminé en référence au taux plein 52 semaines des BDT, augmenté d’une prime de risque entre 300 pbs et 325 pbs.

Toutefois, vu le caractère de fonds propres additionnelles et la prime de risque plus élevée que lors des anciennes émissions, ces obligations subordonnées peuvent faire l’objet d'annulation (en totalité ou en partie) du paiement du montant des intérêts pour une période indéterminée. Cette décision est du ressort de BMCE Bank of Africa après motivation de la décision et accord préalable de Bank Al-Maghrib.

Aussi, ces titres sont dépréciés dès lors que le ratio Common Equity Tier 1 (CET 1), tel que défini par Bank Al Maghrib, devient inférieur à 6,0% des risques pondérés, sur base individuelle ou consolidée. Les titres sont dépréciés du montant correspondant au différentiel entre des fonds propres de base de catégorie 1 (CET 1) théoriques permettant d’atteindre 6,0% des risques pondérés de ratio CET 1 et les fonds propres effectifs CET 1 (après prise en compte de l’effet lié à la fiscalité). Pour plus de précisions des termes juridiques des clauses de cet emprunt et du contrat d’émission, il est conseillé de lire en totalité la note d’information et ses annexes. 

Ainsi, en gros, pour l’investisseur dans ces obligations perpétuelles, il s’agit quasiment d’un placement en quasi-fonds propres avec un rendement élevé (jusqu’à 7%) qui tient aussi compte de l’évolution des taux. Aussi, l’investisseur dans cette catégorie d’actifs doit juste s’assurer de la solvabilité de BMCE BOA et non de la hausse continue de ses bénéfices. 

Justement, pour mesurer cette solvabilité, nous allons passer en revue l’actionnariat, le risque crédit, la rentabilité et les fonds propres. Ainsi, l’actionnariat est équilibré avec RMA Watanya qui détient 29,8% du capital contre 6% pour FinanceCom, sachant que le Crédit Mutuel contrôle 26,2% du capital et la CDG 9,6%. 

Par ailleurs, à fin 2016, le coût du risque est en augmentation de 12,3% et s’établit à 1.616,5 MDH, absorbant 28,8% du RBE. Dans le détail, BMCE et les filiales marocaines contribuent à hauteur de 46% au coût du risque, tandis que BOA présente une contribution au coût du risque de 45% au 31/12/2016.

Au 31 décembre 2016, le taux de contentieux ressort à 7,80% (+0,75 point) tandis que le taux de couverture se renforce de 1,92 points à 59,75% (en tenant compte d’un reclassement qui n’a pas été effectué comptablement, le taux de couverture réel est de 61,97%). En Afrique, le taux de contentieux est de 11% pour un taux de couverture de 50%. Notons aussi, que selon, le système de rating de la Banque, à fin 2016, le risque très élevé représente 6,51% des créances quand le risque élevé est de 10,76% du total crédits. 

Au 31 décembre 2016, le RoA de BMCE Bank ressort à 0,97% (-0,01 point), tandis que le RoE (hors dividendes) annualisé se fixe à 12,6% (-0,2 point). Pour sa part, le ratio de solvabilité consolidé, demeure supérieur à la norme réglementaire fixée à 12%. Il reste stable à 12,3% au 31 décembre 2016. Pour sa part, le Tier 1 ressort à 9,1% en 2016, contre 9,5% en 2015 et une exigence réglementaire de 9%.

En conclusion, l’obligation perpétuelle BMCE est éligible à notre horizon d’investissement grâce à la qualité de l’actionnariat et la rentabilité satisfaisante. De plus, le taux offert est intéressant pour les épargnants souhaitant s’exposer à un risque proche de la catégorie actions. Enfin, l’effort potentiel de provisionnement, pourrait certes peser sur les bénéfices sur un ou deux exercices mais ne devrait pas obérer la solvabilité du groupe bancaire. 

Notons enfin que cet engouement pour les levées au niveau des banques, ouvre la voie à deux principales hypothèses: l'anticipation de la hausse des taux ou le durcissement des règles de provisionnement. 

 

 

Last News

Widget Résumé technique fourni par Investing.com France.

Subscribe To Our Mailing List

TOP Hausses & Baisses

Updated: 2017-06-23
 

SOCIETE METALLURGIQUE D'IMITER

4.97%

12.46%

SALAFIN

4.76%

6.02%

BMCI

4.75%

8.20%

RISMA

4.66%

-0.76%

AGMA-LAHLOU TAZI

3.60%

1.97%

AFRIQUIA GAZ

-4.48%

0.76%

UNIMER

-3.49%

-6.21%

MED PAPER

-3.08%

18.22%

DARI COUSPATE

-2.76%

-4.41%

LABEL VIE

-2.71%

4.48%

SONDAGE

Avez-vous apprécié les résultats trimestriels des banques ?