Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Les buzzs du vendredi| Alliances décroche un contrat au Cameroun | La Corée du Nord accusée du piratage de Sony | Débuts difficiles pour Dar Saada | Nouvelle baisse hebdomadaire du MASI | Nette correction du MASI | Gel des activités du ministre Ouzzine au Mondialito | Air Algérie a récupéré son avion saisi | Adhésion du Maroc à l’European Logistics | La Chine révise la taille de son économie | Stabilité du climat des affaires en France | Nouvelle surenchère dans l'OPA sur Club Med | Reprise attendue en France en 2015 | Atos rachète la branche informatique de Xerox | Contre-offensive de Mohamed Ouzzine | Près de 1000 ha agricoles publics mis en location | COPAG recourt à l'énergie solaire | Megarama ouvrira deux nouveaux complexes au Maroc | Bricoma investira 60 MDH en 2015 | Seddiki avoue l'échec de Moukawalati | Hausse du CA du marché de l’électroménager | Lafarge Maroc s'alimente essentiellement en énergie éolienne | Un délai de trois ans pour le basculement de tout le privé dans l'AMO | Fixation de la date de révision des listes électorales | Ramses Arroub à la tête de Sonasid | Al Omrane investira 530 MDH à Fès en 2015 | L’ONMT réorganise son activité | 525 MDH d’investissements pour l’ONP en 2015 | Le Japon triplera ses investissements au Maroc | Hausse des exportations espagnoles vers le Maroc |

 

 

Une pression haussière sur la TVA en 2014

2013-10-23 | Maroc

La réforme de la TVA a constitué l’une des principales recommandations émanant des travaux des assises nationales sur la fiscalité. Pour s’y conformer, le gouvernement a entamé l’harmonisation des taux et en a profité pour en augmenter ceux de plusieurs produits.

En effet, pour l’harmonisation de la TVA, deux axes se dessinaient. Le premier est l’élargissement optimal de l’assiette quand le second et une convergence dans le rapprochement des taux pour les limiter deux taux.  L’objectif final de ces deux axes est d’atténuer les situations de butoir pour faire de la TVA, un véritable impôt neutre pour les entreprises.

Toutefois, le gouvernement, en a profité pour faire de cette harmonisation, l’occasion d’augmentation de plusieurs taux. Si ceci va dans le sens de l’harmonisation, ces hausses auront certainement une portée inflationniste ainsi qu’un léger effet négatif sur le pouvoir d’achat.

Dans le détail, certains produits exonérés intègrent l’assiette de la TVA et se verront l’application du taux de 10% ou de 20%. Il s’agit des les prestations de restauration fournies directement par l’entreprise à son personnel salarié, des opérations d’exploitation des hammams, du bois en grumes, de certains matériels agricoles, des raisins secs et figues sèches, des bougies et paraffines, des engins et filets de pêche et des  acquisitions de biens et matériel effectuées par l’université Al Akhawayn d’Ifrane.

Au même moment, certains produits soumis à 7%, verront le taux de TVA passer à 10%. Il s’agit des conserves de sardines et des aliments destinés à l’alimentation du bétail. De la même manière, 2014, verra l’application du taux de 20% à certains produits soumis au taux de 10% comme le sel ou le riz usiné.

 

Il en est de même, pour l’application du taux de 20% à certains produits soumis au taux de 14% comme les graisses alimentaires et margarines et le véhicule utilitaire.

 

Partager sur Facebook

 

  Politique | Economie et Finance | Bourse | Maghreb | France et Espagne
  Breves | Economie | International
  Philosophie | Methodologie | Edito de la Semaine | Espace de Telechargement | Notre Offre | Qui Sommes Nous?